Articles for janvier 2010

Triste nouvelle.

C’est avec tristesse et regrets que nous annonçons le décès de monsieur Étienne Chartrand, pratiquant au club d’Aikibudo de la Vallée. Tous les membres de la Fédération Aikibudo Québec s’unissent pour présenter leurs plus sincères condoléances à la famille, aux membres du dojo, ainsi qu’à tous ceux qui côtoyaient Étienne de près ou de loin.

Bilan du stage de fin d’année.

Première vague de froid au Québec, le mercure atteint -14 degrés Celsius, mais cela n’empêche pas une vingtaine de pratiquants de prendre part à plus de dix heures de stage réparties sur trois jours.

nagashi_sol

Après l’échauffement, on aborde l’éducatif Nigiri Gaeshi afin d’étudier quelques fondamentaux et vérifier si tout a bien été intégré depuis la dernière venue de maître Dubreuil. Puis, applications de Robuse et Ura Ude Nage à partir du même éducatif. L’accent est mis sur le déséquilibre pour bien fixer la hanche de uke. Poursuite du travail en fonction du niveau de chacun. Retour sur Kote Gaeshi. Maître Dubreuil attire encore une fois l’attention sur le placement du partenaire plutôt que sur la clé. L’application prématurée de la clé risque de nous placer sur la trajectoire de uke qui pourra profiter de cet instant pour riposter! Donc, toujours la recherche du déséquilibre avant d’amorcer la technique. Ce premier cours se termine par un randori entre les yudansha et les kyu.

ura_ude_nage

Samedi, l’entrain est au rendez-vous alors que nous reprenons l’entraînement. Maître Dubreuil propose une révision des Te Hodoki. Les pratiquants s’exécutent. L’utilisation du bassin est beaucoup plus fluide, tous progressent sur la bonne voie. Poursuite du travail à partir de Junte Dori. Rappel important des éléments de base du dégagement, bien utiliser le bassin pour provoquer le déséquilibre de uke. À partir de cette canalisation, amenée sur Shiho Nage, Yuki Chigae et ensuite retour sur Kote Gaeshi. Pause prévue pour le dîner.

Le retour se fait sur Neji Gaeshi où quelques petites corrections sont apportées. Maître Dubreuil met l’accent sur le travail du corps pour provoquer le déséquilibre, en conservant l’attitude du Irimi. Nous poursuivons avec Kihon Osae Waza pour les kyu et les Hikitate pour les yudansha. Le temps file rapidement. Ensuite c’est le randori entre yudansha et kyu. Mais la journée n’est pas terminée!

Nous enchaînons tout de suite avec un cours de Kobudo. Au programme, frappes fondamentales et Iai Yoseikan. La sensation des frappes et le respect de la distance s’imposent, même si nous travaillons avec des armes en bois!

Dimanche matin, il fait toujours aussi froid, mais le soleil est au rendez-vous. Maître Dubreuil aborde la continuité du Kihon Nage Waza pour les kyu et le Kihon Nidan pour les yudansha.

kihon_nidan

C’est toujours un immense plaisir pour nous de recevoir maître Dubreuil qui encore une fois, par sa grande générosité et simplicité, contribue à faire en sorte que la Fédération Aikibudo Québec demeure le plus près possible des enseignements de maître Floquet. Encore une fois, mille mercis de la part de tous les pratiquants qui ont pris part au stage.

te_uchi_mata

Nous vous rappelons que le prochain stage d’Aikibudo sous la direction de maître Dubreuil aura lieu en mai – l’Aikibudofest 2010. Nous y célébrerons le 5e anniversaire de cet événement annuel … vivre une fin de semaine axée sur la convivialité et la pratique martiale.

controle_sol